Acheter Québécois chez Espace Local

Si on doit trouver un aspect positif à la pandémie qui a bouleversé nos habitudes, c’est l’engouement réel qu’on a développé pour l’achat local et les produits fabriqués au Québec. Espace Local qui a ouvert sa boutique en ligne en plein confinement en octobre 2020 répond à un besoin grandissant, celui de mettre en contact les artisans, les designers et les entreprises d’ici avec les consommateurs.


En visitant le site d’Espace Local, trois choses vont te frapper au premier coup d’œil : la présentation des produits est magnifique, la diversité de la marchandise est vraiment intéressante et les prix sont étonnamment bas pour des produits d’aussi grande qualité! Si tu avais l’impression que les produits fabriqués chez nous coûtent plus cher que ceux qui viennent d’ailleurs, tu changeras d’idée rapidement.

Je te donne quelques exemples pour te tenter : les jardinières sur pieds de Danesco à Kirkland, vendues entre 6 $ et 12 $, sont jolies comme tout, les napperons Nostalgia de Montmagny à 8 $ et 10 $ sont vraiment originaux et les essuie-tout de la compagnie Kliin de Saint-Mathieu-de-Beloeil vendus 5 $ chacun sont colorés, agréables à regarder (ce qui pour un essuie-tout est assez rare!) et bons pour l’environnement puisqu’ils sont réutilisables et compostables.

En plus d’un assortiment de produits d’entretien ménager et d’ambiance, Espace Local propose aussi une gamme complète de produits de soins pour le visage, le corps, les cheveux et le bain, en plus d’accessoires originaux comme un sac à savon (8 $), une brosse de douche en bambou (9 $) et un bouquet d’eucalyptus séché (15 $) à suspendre sur le pommeau de douche pour profiter d’un soin d’aromathérapie relaxante!

La sélection gourmande offerte sur Espace Local n’est pas à négliger non plus avec ses tartinades, confitures, sirops, cafés, chocolats chauds, thés et tisanes, tous faits par des artisans des quatre coins du Québec, comme les produits prêts à cuisiner de Juliette de La Présentation avec ses soupes, ses biscuits et ses brownies en sacs super pratiques.

Chapeau à Espace Local pour son initiative qui nous permet de découvrir des articles de décoration, de bien-être et de gourmandise de grande qualité, très abordables et qui encouragent des producteurs de chez nous.

Sources:
Espace Local
Espace Local – Facebook
Espace Local – Instagram

Mécanique Moto et bons cafés

Du plus loin que je me souviens, j’ai toujours voulu avoir une moto. Je devais avoir 8-9 ans et comme bien des jeunes de mon âge, je mettais une vieille canette dans ma roue de vélo pour imiter le son d’une moto lorsque je me promenais avec mes amis dans le quartier. Mais ce n’est que dans ma mi-vingtaine que j’ai finalement réalisé ce rêve. En août 2018, j’achetais ma première moto, une Honda Shadow vt750 1984 (en condition digne d’une collection) à Abbotsford, une ville en banlieue de Vancouver en Colombie Britannique.

Quelques mois plus tard, je revenais vivre au Québec et je devais me départir de ma moto. Depuis, j’en ai eu 2 autres pour finalement revenir au même modèle. La différence, c’est que je vis maintenant à Montréal et défaire mon carburateur en pleine rue devant mon appartement n’est vrai vraiment évident…

C’est pourquoi l’arrivée du Idle Garage & Coffee est une bénédiction venue du ciel! Parti avec un projet de sociofinancement sur Indiegogo, le garage a ouvert ses portes en mai dernier, au 900-B Jean-Talon Est, et offre une approche différente des garages de motos plus traditionnels.

Tout d’abord, c’est aussi un café, tu y retrouveras (bien évidemment) du café, des sandwichs et différentes pâtisseries que l’on peut retrouver dans un café typique. Toutefois, les baristas sont incroyable et vont te préparer le meilleur espresso, latte ou même limonade noire! (café et limonade, je sais, tu juges… mais essaie et on s’en reparlera)


C’est aussi un garage, mais pas n’importe quel garage. Chez Idle, tu arrives avec ton bike, et tu peux faire la job toi-même! Oui Oui! Tu peux louer l’espace à l’heure, à la demi-journée ou même à la journée complète. Ils mettent à ta disposition des plateaux élévateurs pour pouvoir travailler sur ta moto sans te casser le dos ou les genoux (je sais, ça sonne intense, mais tout mécanicien va clairement comprendre ça) et la plupart des outils nécessaires pour la job. Ils offrent aussi des cours de mécanique moto, pour apprendre à faire l’entretien toi-même.


Et si tu réalises que tu n’es pas capable de faire la job toi-même, pas de stress, il y a toujours un mécanicien sur place qui prendra le temps de t’aider à réaliser ce pourquoi tu es venu. Tu peux aussi tout simplement déposer ta moto pour la journée et ils vont s’en occuper. (évidemment, tu dois prendre rendez-vous, va pas juste « droper » ta moto sans préavis).

Idle Garage & Coffee vend également des casques, des vêtements et des accessoires de motos.

Bref, tu te dois d’aller voir ça! Même si tu n’as pas de moto, qui sait, ça va peut-être te donner le goût d’aller chercher ton permis. Visite leur site web pour avoir plus de détails.


Sources:
Idle Garage & Coffee
Idle Garage & Coffee – Instagram

Le coworking nomade avec Workden

Il y a plusieurs options de coworking qui s’offrent aux travailleurs montréalais, tous avec leurs points forts et leurs faiblesses. Pour ceux qui cherchent des espaces inspirants, une variété d’endroits uniques et des tarifs avantageux, le nouveau venu sur la scène du coworking, Workden, arrive juste à temps!


Co-fondé par Steven (Regi) Regimbal et Philippe Poirier, Workden offre un service unique en son genre : en utilisant des espaces déjà existants, il les rend plus accessibles au coworking en offrant du café, du thé et des collations avec l’abonnement. Cela leur permet de supporter des commerces locaux, comme des restaurants et des bars, qui ont beaucoup souffert durant la pandémie, en rendant leurs espaces disponibles durant le jour aux travailleurs. Le résultat : pleins d’espaces magnifiques dans lesquels tu peux booster ta créativité, faire du réseautage ou simplement améliorer ta productivité. Leurs tarifs incluent des passes journalières, des paquets de plusieurs jours et des passes mensuelles. Si tu veux essayer mais tu n’es pas sûr d’aimer la formule, pas de problème : la première journée est gratuite !

Ils ont actuellement quatre espaces disponibles : le restaurant 212 au Vieux-Port, le Riverside à Saint-Henri, la taverne Knox à Pointe-Saint-Charles ainsi que le pub Burgundy Lion dans la Petite Bourgogne. De plus, ils annoncent l’ouverture d’autres endroits à venir au Plateau, au Centre-Ville, au Mile-End, dans l’Ouest-de-l’Île et même à Brossard. Pour rester au courant au fur et à mesure que les nouveaux espaces sont révélés, tu peux suivre Workden sur Facebook et Instagram. Pour réserver ta place ou t’inscrire à leur infolettre, tu peux visiter leur site Web!


Sources:
Workden
Workden – Facebook
Workden – Instagram

Mon Atelier de quartier, un espace multifonctions

On adore les petits endroits chaleureux ou on peut se rejoindre ou apprendre, que ce soit des cafés, des ateliers ou des espaces de coworking. Mon Atelier de quartier, situé dans Villeray sur la rue Jean-Talon, réunit toutes ces options dans un même espace et offre un service unique à Montréal basé sur l’entraide et le DIY.


Lorsqu’on entre à Mon Atelier, on est tout d’abord accueilli dans l’espace café, qui est à tendance zéro déchet et offre des boissons et pâtisseries ainsi que quelques petits plats casse-croûte (leur grilled cheese est délicieux!). Une panoplie de produits est également disponible, donc du café, du thé et des collations, des objets pratiques et artisanaux comme des masques et des supports à tablettes, et une sélection de bières et vins locaux. Une grande salle dédiée au coworking est également accessible derrière le comptoir pour un petit montant, soit en bloc de 4 ou 8 heures. Cette salle multifonctions est également disponible en location pour des évènements en tout genre, avec un projecteur, un tableau blanc ainsi qu’une entrée séparée.

Le deuxième volet de Mon Atelier de quartier, c’est l’Établi. Situé au sous-sol, cet espace est ouvert du mardi au jeudi, de 13h à 17h, et est disponible à tous pour faire de l’auto-réparation d’objets brisés en mode DYI. L’accès est gratuit, mais une contribution volontaire est demandée. Que ce soit de petits électros, des vêtements ou d’autres objets, l’Établi est bien équipé, et des experts sont disponibles pour vous aider à trouver des solutions pour pouvoir réutiliser vos objets, limiter la surconsommation et lutter contre l’obsolescence programmée. En plus de l’Établi, une variété d’ateliers sont offerts pour apprendre un tas de choses : apprendre à coudre, entretenir et réparer un vélo, utiliser une imprimante 3D, et plus encore. Leur calendrier d’activités est bien fourni, avec beaucoup d’ateliers déjà ouverts à la réservation à l’automne 2021.

Bref, il y a quelque chose pour tout le monde chez Mon Atelier de quartier. Pour être au courant des ateliers et voir de belles photos de leurs produits, on t’invite à visiter leur site web et à t’abonner à leurs comptes Facebook et Instagram. Et la prochaine fois que ton grille-pain se brise, ou que tu déchires tes jeans préférés, tu sais où aller pour les réparer!

Sources:
Mon Atelier de quartier
Mon Atelier de quartier – Facebook
Mon Atelier de quartier – Instagram

Îlots d’été, une option plein air pour le télétravail

Si ce n’est pas ton premier été à Montréal, tu dois déjà connaître les projets Aire Commune, ces espaces novateurs qui visent à rassembler les montréalais en plein air à travers la ville de Montréal, que ce soit en coworking, réseautage ou soirées festives. Leur tout nouveau projet, Îlots d’été, s’inscrit dans cette volonté de permettre à la communauté de se réunir en plein air facilement et simplement.



Après plus d’un an passé en télétravail seuls à la maison, les montréalais sont tannés de leurs quatre murs ; la distanciation sociale a contribué à l’isolement des gens, ce qui a créé de la détresse psychologique chez plusieurs. Le beau temps maintenant arrivé, tout le monde cherche à sortir de la maison et aller travailler à l’extérieur, mais les options sont limitées. C’est là qu’Îlots d’été vient à la rescousse : leur réseau d’espaces de travail extérieurs, qui compte plus de 20 emplacements, offre des espaces faciles d’accès, sécuritaires, avec wifi gratuit et prises de courant. Les îlots sont conçus et fabriqués au Québec, avec un design accessible et des matériaux durables, de l’éclairage intégré et une toile solide pouvant résister à la pluie et au vent et idéale pour se garder à l’ombre.

C’est vraiment bien organisé : des équipes d’entretien s’assurent que les îlots soient propres et fonctionnels, et viennent arroser les plantes qui décorent les îlots. C’est possible de se réunir et de travailler à deux tout en respectant la distanciation sociale, avec du désinfectant disponible à chaque espace. En temps normal (c’est-à-dire sans distanciation sociale), les espaces peuvent accueillir jusqu’à six personnes! Pour en savoir plus et avoir accès à la carte des emplacements, tu peux visiter le site web d’Aire Commune, ainsi que suivre les comptes Facebook et Instagram d’Îlots d’été.


Sources:
Îlots d’été
Îlots d’été – Facebook
Îlots d’été – Instagram

Informer, un article à la fois

Avant de commencer quoi que ce soit, l’équipe de BE MTL souhaite souligner que nous ne prétendons pas connaître le sujet de fond en comble et nous vous invitons à nous écrire si les propos de cet article crée quelconques préjudices. Nous croyons que les gens ont peur de l’inconnu et donc cet article se veut informatif, mais dans l’optique de mettre de l’avant un organisme montréalais qui saura vous donner davantage d’informations. L’ignorance mène à la peur, et comme dirait Yoda dans Star Wars: La peur est le chemin du côté obscure, la peur mène à la colère, la colère mène à la haine et la haine mène à la souffrance. Nous ne sommes donc que d’éternels Padawan et nous voulons le bien.

Si tu nous connais bien, tu sais qu’on consomme énormément de podcasts (balados), et ce, à tous les jours. Nous sommes d’ailleurs récemment tombé sur un épisode de Jay Du Temple discute où celui-ci reçoit le directeur général de l’organisme AlterHéros, June Pilote. Durant cet épisode, June aborde, entre autre, les réalités de ce qu’implique le processus de transition pour les hommes et femmes trans ou personnes non-binaires et comment son organisme est une ressource importante pour les accompagner ou même accompagner les proches de ceux-ci.


Mais AlterHeros, c’est quoi au juste? C’est une plateforme web, fondée en 2002 par Marc-Olivier Ouellet, présente notamment sur Instagram, Facebook et Twitter visant à favoriser l’épanouissement des individus par rapport à leur orientation sexuelle, identité de genre, expression de genre et sexualité. L’organisme utilise les réseaux sociaux pour faire de la sensibilisation et offrir de l’information sur ces différents sujets. Dans leur bio, on t’invite à visiter leur site web pour aller poser directement ta question sur: le genre, l’orientation sexuelle, la neurodiversité et la santé sexuelle. Et tu sais quoi? Même si cet organisme ne s’adresse pas directement à toi, on t’invite tout de même à aller les suivre!

Je suis personnellement un homme blanc cis, et je m’identifie ainsi. Mais à tous les jours, j’en apprends davantage et cela m’aide à comprendre mieux la réalité des gens de mon entourage qui sont ou qui pourraient vivre une situation semblable. En tant que société, je crois que plus on est renseigné, mieux on se porte! Et ça, c’est bon pour tout le monde!


Sources:
AlterHéros – Facebook
AlterHéros – Instagram
AlterHéros – Site web
AlterHéros – Twitter

La Fabrique AllWood allie l’ébénisterie au design contemporain

On pense rarement aux meubles lorsqu’on pense à l’achat local, et pourtant, il y a de nombreuses options disponibles pour les montréalais à ce niveau! La Fabrique AllWood en est une; leurs meubles sont conçus et fabriqués sur mesure avec du bois et de l’acier canadiens dans leurs locaux, situés dans l’arrondissement de Saint-Laurent à Montréal.


La Fabrique AllWood, c’est quatre amis passionnés du bois qui se lancent en affaires en 2015. Avec une équipe d’ébénistes expérimentés, leur offre grandit : ils proposent maintenant la conception et la fabrication de mobilier pour des bureaux, des espaces commerciaux tels que des bars et des cafés, ainsi que du mobilier pour des clients résidentiels, pour meubler leur chez-soi. Ils utilisent du bois massif dans des essences locales, telles l’érable, le cerisier, le noyer, le chêne et plus encore, et ce dans différents finis au goût du client. L’acier est également travaillé dans leur atelier, pour un résultat 100 % unique et sur mesure. Leurs meubles ont des inspirations résolument contemporaines, et avec autant de choix au niveau des essences de bois, il est possible de trouver son compte pour plusieurs types de décor.
Ils ont également une boutique en ligne qui offre des objets pratiques et de décoration, en plus de produits pour prendre soin de ses objets en bois. Tablettes, planches à découper, supports pour les plantes ou les vélos ; les options sont toutes magnifiques et à des prix abordables. On vous invite à visiter leur site Web, ainsi que leurs comptes Facebook et Instagram, pour voir leurs réalisations et trouver de l’inspiration déco à la tonne!


Sources:
Fabrique Allwood
Fabrique Allwood – Facebook
Fabrique Allwood – Instagram

Révolution 514: dans l’univers du skate

Du plus loin que je me souviens, j’ai toujours fait du skate. Ça doit avoir commencé autour de 5-6 ans à l’apogée du skate ultra commercial dans les années 90 avec l’explosion des jeux sportifs comme les X-Games, l’émission Tribal (animé par nulle autre que Michel Fervac-Larose à RDS, Tony Hawk Pro Skater 3 (Jeux vidéo extrêmement populaire au tournant du 21e siècle aussi appelé THPS3) et tout le tralala. Je me souviens mon premier souvenir relié au skate, mon cousin en avait reçu un pour Noël et on s’amusait à faire des 360, peut-être même un ou deux 540 sur deux roues dans mon sous-sol.

Et même si le skate a été omniprésent dans ma vie, le skate shop quant à lui, a toujours été un endroit mythique, inaccessible, soit par sa distance, sa culture (mets-toi dans mes souliers de petit gars de 10 ans à St-Janvier en 2003), rendant le tout intimidant, et ce, jusqu’à ce que je sois plus vieux.

Donc, lorsqu’une boutique de skate ouvrait dans ton coin, tu voulais tout le temps y aller, apprivoiser le sentiment nerveux que tu avais en allant acheter un skate avec tes parents qui posent des questions beaucoup trop précises, regarder des films (de skate) sur le divan croûteux ou des dizaines d’autres skaters avant toi s’étaient assis entre deux sessions. Malgré tout, ça l’avait tout de même une ambiance qu’on retrouvait nulle part ailleurs.

Bref, je crois que tous les skateurs de ma génération (et je dis ça en toute modestie) s’ennuie de cette ambiance, cette proximité avec ton skate shop local. Rien à enlever aux plus grosses chaînes, mais un magasin de skates, c’est tellement un commerce de proximité, ça dénature l’expérience quand tu dois prendre ton char 20 minutes pour aller acheter une planche à l’autre bout de la ville. C’est pourquoi avoir une boutique à proximité, c’est assez malade!


Vraiment long préambule juste pour te dire que Révolution 514 situé au 4486 sur l’Avenue Coloniale, sur le plateau Mont-Royal, t’offre exactement ça. Lancé par des skateurs des années 80, le but était de retrouver cette ambiance conviviale et invitante ou tu voudrais passer du temps.

En plus de partager son espace avec Soundcentral, la référence pour ta collection de vinyles, Révolution 514 offre un service chaleureux et savent de quoi ils parlent, tu ne te feras pas servir par un gars de 16 ans qui n’a aucune idée de qui est Neil Blender (fondateur d’Alien Workshop) et qui est seulement là trois heures par semaine. Au contraire, tu vas te faire accueillir par des vieux de la vieille de la scène du skate montréalaise et qui skatent dans la région de Montréal.

De plus, ils ont aussi un site web pour pouvoir commander, mais là… on déconfine de plus en plus et après tout ce beau speech là sur le service de proximité de la boutique et de l’ambiance qu’on y retrouve, va les voir directement et dis leur qu’on t’envoie! On t’invite d’ailleurs à les suivre sur leurs pages et Facebook et Instagram pour en savoir plus sur Révolution 514!


Sources:
Revolution 514 – Facebook
Revolution 514 – Instagram
Revolution 514 – Site web

Au service des entreprises culturelles et créatives

Les milieux entrepreneuriaux font souvent affaire avec des organismes qui stimulent la croissance des entreprises, que ce soit par l’innovation, le financement, la formation et plus encore. La Piscine est un organisme à but non lucratif qui se concentre sur l’accélération d’entreprises dans les domaines créatifs et culturels en particulier : ils sont les premiers au Québec et à Montréal à se dévouer à ces milieux.

La base des services offerts par la Piscine se décline en plusieurs programmes pour les entreprises déjà matures qui cherchent à grandir. Leur gamme de programmes se décline selon les problématiques et défis : le programme Surf est dédié au repositionnement et à la restructuration à court terme, alors que le programme Deep Dive est fait sur mesure, pour accélérer la croissance au long-terme. Le programme Plouf@Monde, quant à lui, est dédié à l’accompagnement dans les marchés étrangers, que ce soit aux États-Unis, en France, à Singapour et même en Corée du Sud. Ils viennent également de lancer un lab en association avec l’UQàM, qui a pour but de réunir les entrepreneurs pour expérimenter et ouvrir le champs des possibles ainsi que le Studio, qui vient en aide aux entreprises créatives et culturelles en identifiant des enjeux ou des tendances dans leurs besoins pour co-créer de nouvelles startups afin d’experimenter dans le domaine des médias périodiques.

En plus de tous ces services d’experts, la Piscine offre un espace concret ouvert au grand public nommé l’espace Rodier. Il s’agit d’un immeuble iconique de Griffintown, construit dans le style distinctif Flatiron, qui après avoir été presque détruit, fut réapproprié et rénové pour devenir la maison de la Piscine. Depuis son ouverture en 2019, l’espace Rodier est un endroit à multiples fonctions, avec un espace café ouvert au public, un espace de coworking avec des passes journalières pour les étudiants, entrepreneurs et travailleurs autonomes, des bureaux pour résidents-locataires, des salles de formation et de rencontre partagées, et des espaces à vocation événementielle avec une programmation en présentiel qui sera annoncée pour la rentrée 2021.

Pour rencontrer l’équipe de la Piscine, suivre les entreprises qui participent à leurs programmes et voir de magnifiques photos de l’espace Rodier, tu peux leur rendre visite sur Facebook, Instagram et LinkedIn


Sources:
La Piscine
La Piscine – Facebook
La Piscine – Instagram
La Piscine – LinkedIn

Festivalia: un mariage tout en beauté

Qui n’a pas déjà rêvé d’une célébration dont le décor est si beau qu’il est impossible de l’oublier? Que ce soit pour un anniversaire, une occasion spéciale ou pour un mariage fabuleux, pense à regarder les magnifiques photos de Festivalia avant de choisir ton organisateur!

Crédit: Festivalia Events


Festivalia, c’est une entreprise montréalaise créée en 2016 qui se spécialise dans l’organisation d’événements en tout genre, de la simple fête d’enfants aux célébrations de mariage grands et petits, sans oublier les showers de bébés, les graduations, les anniversaires importants et même les événements corporatifs. Il y a quelque chose de féérique dans leurs photos sur Instagram qui donne envie de faire la fête en grand : des bouquets de fleurs harmonieux, des tables décorées comme dans les magazines avec des petites touches de wow, des robes de princesse, des décors de plage en extérieur et de salles qui font rêver. Tu vas surement craquer comme moi!

En plus, Festivalia publie des conseils express en anglais sur l’organisation d’un mariage qui sont très pertinents, comme choisir une date en semaine ou durant les mois d’hiver pour économiser beaucoup d’argent, de prévoir 3 paires de souliers pour le grand jour (une pour avant, pendant et après la cérémonie) et une foule d’autres petits trucs qui vont te permettre de ne rien oublier dans la préparation de ton événement.

Justement, pour t’aider à choisir les meilleurs fournisseurs de services qui sont disponibles pour ton grand jour, Festivalia te propose un super guide sur son compte Instagram : en cliquant sur le petit livre, tu obtiens des recommandations pour des salles, des fleuristes, des photographes, des traiteurs, etc.

La propriétaire de Festivalia, Ranim Aal, qui est styliste en plus d’être une organisatrice d’événements aguerrie, tient à dire que même si ses photos témoignent de ses plus luxueuses réalisations, elle réussit tout de même à obtenir de magnifiques résultats sur des projets à plus petits budgets, en raison de ses liens de confiance avec de nombreux fournisseurs de Montréal.

D’ailleurs, on t’invite à visiter son site web pour voir l’étendue de ses services et surtout t’abonner à ses pages Facebook et Instagram pour pouvoir rêver un peu. Sinon, tu peux toujours lui écrire par courriel à info@festivalia.ca pour lui poser toutes tes questions!

Sonia Cosentino

Crédit: Festivalia Events – Ranim Aal


Sources:
Festivalia
Festivalia – Facebook
Festivalia – Instagram