Ce parcours te fera découvrir les plus belles galeries d’art contemporain à Montréal

Dès jeudi, tu auras la chance de participer à Galeries Weekend Montréal! Et oui, l’Association des galeries d’art contemporain ouvre ses portes aux visiteurs et t’offre plusieurs activités du 16 au 19 juin 2022. Pour la deuxième fois, Galeries Weekend Montréal te propose de magnifiques expositions, des rencontres avec les galeristes, les artistes et tous ces acteurs du monde de l’art.

L’événement est composé de quatre parcours qui sont les suivants : Centre-ville, Plateau/Mile End, Rosemont/Petite-Italie et Vieux/Sud-Ouest. Chaque parcours te montrera le chemin vers certaines galeries et te permettra de découvrir des œuvres artistiques, tout en déambulant dans ton quartier préféré.


Un événement d’envergure internationale

Gallery Weekend est aussi présenté dans plusieurs grandes villes dans le monde entier : Berlin, Paris, Londres, Chicago, Mexico et plus encore!

Cet événement culturel s’adresse autant aux amateurs d’art qui désirent assister à des rencontres uniques avec des spécialistes du monde de l’art qu’aux montréalais qui souhaitent en apprendre davantage sur l’art contemporain.


Les galeries mises à l’honneur

Parmi les nombreuses galeries qui participeront au Galeries Weekend Montréal cette année, je vous en présente quelques-unes.

Centre-ville – ELLEPHANT

Située en plein cœur du Quartier des spectacles, la Galerie ELLEPHANT met en place des rencontres entre les arts analogiques, numériques, vidéo, cinétiques et robotiques, DIY, textiles, immersifs et interactifs, etc.

Certains artistes exposés à la galerie sont aussi présents à l’international et dans les collections de nos musées québécois tel que le Musée d’art contemporain de Montréal.


Plateau/Mile End – Galerie Simon Blais

En place depuis 1989, la Galerie Simon Blais représente autant d’artistes émergents que d’artistes déjà établis. Même si à son ouverture, la galerie se spécialisait en œuvre sur papier et estampes abstraites contemporaines, on y retrouve aujourd’hui des techniques artistiques variées : peinture, dessin, sculpture, estampe et photographie.

Une de leurs spécialités est aussi la peinture et la sculpture historique. D’ailleurs, des artistes tels que Riopelle ou Ferron sont régulièrement exposés sur leurs murs.


Rosement/Petite-Italie – Art Mûr

La Galerie Art Mûr, située sur la rue Saint-Hubert, représente une trentaine d’artistes qui sont aussi présents dans les collections muséales. Ceux-ci pratiquent des médiums tels que la peinture, la sculpture, la photographie, les nouveaux médias et la performance.

Art Mûr se présente comme la seule galerie d’art contemporain commerciale québécoise à compter autant d’artistes québécois que d’artistes provenant du reste du Canada. De plus, celle-ci représente autant d’artistes femmes que d’artistes hommes.


Vieux/Sud-Ouest – Galerie Nicolas Robert

Inaugurée en 2011, la Galerie Nicolas Robert est situé à la limite du Vieux-Montréal et de Griffintown. Celle-ci présente des artistes canadiens et internationaux qui travaillent la peinture, la photographie, le dessin, la sculpture et l’installation.

La Galerie Nicolas Robert offre un programme innovant d’expositions individuelles et collectives qui sont orientées autour du concept de processus et de pureté esthétique formelle.

Pour connaître la programmation complète de Galeries Weekend Montréal, c’est juste ici.

Sources:
Galeries Weekend Montréal – Site Web
ELLEPHANT – Site Web
Galerie Simon Blais – Site Web
Art Mûr – Site Web
Galerie Nicolas Robert – Site Web

Ces podcasts québécois qu’on adore

Un balado, mieux connu sous le nom de podcast, est une émission audio à sujets variés. Il existe plusieurs types de podcasts qui correspondent aux goûts de tous. Que ce soit pour une séance d’information sur un sujet précis, pour écouter tes artistes favoris discuter de tout et de rien ou encore pour te divertir, tu trouveras très certainement une émission qui saura te combler!

Personnellement, j’adore profiter d’un contenu audio lorsque je me promène en ville ou en transports en commun. Un podcast est pour moi un moment que je m’accorde et qui me permet de découvrir toutes sortes de perles cachées tout en faisant mes tâches quotidiennes. En bref, les podcasts sont la formule parfaite pour consommer du contenu tout en vaguant à tes activités (course à pied, ménage, boulot, épicerie, déplacements, etc.).

Aujourd’hui, je te présente donc des balados locaux (québécois!) qui valent définitivement le détour!


Jay du Temple discute

L’humoriste Jay du Temple invite des gens inspirants, des amis, des personnalités publiques afin d’échanger sur des sujets d’actualité, de rire, de relaxer et de réfléchir à haute voix. Discussions animées et intéressantes, en direct de son studio, l’animateur d’Occupation Double porte des réflexions dans un climat convivial et de confiance.


5@7

L’art de réussir sa vingtaine…! C’est drôle, c’est vrai, ce n’est pas censuré, si tu es dans la  vingtaine ce podcast est pour toi. Les deux animatrices reçoivent des invités et discutent de sujets hauts en couleur. Il n’y a pas de tabous aux micros du 5 à 7 podcast et c’est ce que j’adore.


Génération Sidechick

Et pourquoi pas l’art de réussir sa trentaine? Balado pour les femmes et par des femmes, l’animatrice Kathy Marquis et ses Sidechicks reçoivent des invités afin de jaser de sujets et de thématiques parfois sérieuses, parfois plus légères, mais toujours avec un ton accessible et authentique. En toute vulnérabilité, les discussions tournent autour des réalités sociales actuelles.


Rainbows & Orgasms

Un peu de fraicheur ici! Animé par Marie Gagné et Geneviève Laforce, deux figures publiques LGBTQ+, ce podcast prône l’inclusion et dénonce les préceptes traditionnels et moraux qui influencent notre société. Le balado se penche particulièrement sur l’acceptation des orientations sexuelles marginalisées. Dans une vingtaine d’épisodes, les discussions et les invités s’enchainent afin d’offrir au public une source de réflexion pertinente.


Dose de Psy

En mode témoignages et entrevues d’experts, dans ce balado, on parle de santé mentale avec la Dre Janick Coutu, psychologue. Sujet d’une grande importance dans notre société moderne d’aujourd’hui, la psychologue arrive à verbaliser et à rendre accessible des sujets importants dont on parle peu. Une vraie mine d’or d’informations et un baume sur le cœur, je conseille fortement à tous de jeter un œil sur les épisodes de ce balado.


Distorsion

Avec Distorsion, on change de registre et on rentre directement dans le divertissement! Si tu as envie d’être plongé dans des histoires d’horreur, de disparitions et de true crime, tu es à la bonne place. D’excellents épisodes tout aussi captivants les uns les autres parfaits pour ravir ta curiosité et te faire découvrir les histoires québécoises et internationales les plus distordues. 


Fascinant!

L’expert favori des québécois et légendaire animateur de l’émission scientifique Découverte, Charles Tisseyre est à la barre d’un podcast dans lequel il fait une série de rencontres avec des experts en astrophysique, en paléontologie et en intelligence artificielle. L’exploration scientifique aborde des thématiques sur le sens de l’existence, l’évolution et la présence de vie extraterrestre. C’est le cas de le dire : fascinant!

Et toi, quel est LE podcast que tu recommendes à chaque personne que tu croises d’écouter?

Montréal à travers le temps

Si tu ne le savais pas déjà, je t’annonce qu’aujourd’hui est la Journée mondiale des archives. Étant passionnée par tout ce qui est vieux et poussiéreux, c’est un sujet qui m’intéresse plus particulièrement. J’ai fait mes études en histoire de l’art et ça m’a permis de toucher et de consulter une tonne de documents anciens. À chaque fois, je ressens un sentiment unique, comme si j’étais replongée dans le temps. Ça, c’est le pouvoir des archives!

Les archives jouent un rôle très important dans l’étude du passé, d’une population ou d’un patrimoine. En plus d’être une source historique, ces documents permettent de comprendre l’identité d’un individu ou d’un organisme. « Les archives, miroir de la société, mémoire de l’humanité ».  Carol Couture, 1995.


Les nouvelles technologies nous permettent maintenant d’avoir accès à toute sorte d’archives sur notre belle métropole : des images à haute définition et des décors qu’on connaît mais qui ne sont plus du tout ainsi.  C’est pourquoi aujourd’hui j’ai décidé de fouiller dans les Archives de Montréal pour tenter de retracer des endroits mythiques et d’en savoir plus sur l’histoire entourant ces lieux.

L’île-Sainte-Hélène

Tu connais sûrement le passé glorieux de l’Île-Sainte-Hélène qui a accueilli l’Expo 67, cet événement qui a occupé une place majeur dans la collectivité montréalaise. Mais ce n’est pas tout, l’île a plusieurs histoires à te raconter.

En 1611, l’île montréalaise a été baptisée ainsi par Samuel de Champlain en l’honneur de sa femme Hélène Boullé. Par la suite, à la fin du 17e siècle, le territoire fait partie de la seigneurie de Longueuil. C’est d’ailleurs à cette époque que Charles Le Moyne y fait construire un manoir et un moulin. En 1818, les Britanniques prennent possession de l’Île-Sainte-Hélène et commencent à y construire des installations militaires pour se protéger des invasions par les Américains. Le 20 mai 1976, un incendie causé par des travaux de soudure s’attaque à la Biosphère et il ne reste plus grand chose. Elle pourra enfin réouvrir 15 ans plus tard!

Aujourd’hui, la Biosphère de Montréal est devenue un musée de l’environnement qui proposent des expositions qui « permettent aux visiteurs d’explorer différentes questions liées aux écosystèmes et à la durabilité. »


C’est quand même fou de voir comme une simple photographie peut en dire long sur une génération.

Par exemple, ces dames qui se font brûler la couenne au Mont-Royal avec rien de moins qu’un réflecteur d’aluminium! Pratique qui était très répandue à l’époque. À ne pas reproduire, on va prioriser la crème solaire. Je me demande si elles ont fini avec un coup de soleil ?


Le Métro de Montréal

En octobre 1966, c’est l’inauguration des 20 premières stations du métro de Montréal. Depuis, la Société des transports de Montréal s’est transformée pour desservir un territoire plus large et offrir finalement des trains avec une alimentation 100% hydroélectrique.

Les photos d’archives nous permettent de voir cette évolution au fils du temps. Et aujourd’hui, on dirait presque qu’on voyage dans le futur!


La mode montréalaise

Une des choses que j’aime bien observer dans le temps, c’est la mode. Quand on s’attarde à ce que les gens portent, on se rend compte que la mode et les styles reviennent et effectuent un cycle.

Le style des années 1970 est personnellement mon préféré. Les fleurs, les pantalons à pattes d’éléphants, les lunettes jaune fluo, ça me parle! D’ailleurs, j’aimerais bien avoir le même ensemble que cette dame sur cette photo prise au Mont-Royal en 1953.


Je crois qu’il est important de souligner l’importance que ces documents ont sur notre société actuelle et future. Chaque génération doit se pencher vers le passé pour mieux comprendre son présent. Sur ce, je te souhaite une bonne Journée mondiale des archives!

Sources:
Archives de Montréal- Site web
Ville de Montréal – Conseil du patrimoine – Site web
Société de transport de Montréal – Site web

Cette nouvelle installation holographique au centre-ville de Montréal est tout-à-fait sublime

L’Art à Montréal, c’est quelque chose d’assez puissant et grandement présent, depuis toujours et pendant encore longtemps, on l’espère. Suite à notre article récent sur 5 oeuvres extérieures à voir à Montréal, on s’est dit qu’une de plus ne pouvait certainement pas faire tort. Le Jardin holographique, de l’autre côté de l’écran, c’est une installation initiée par Multicolore et sa division Matane Productions, le Collectif Escargo, la Chambre de Commerce du Montréal métropolitain ainsi que le Gouvernement du Québec dans le cadre de l’initiative « J’aime travailler au centre-ville. »


Si l’on se penche un peu plus sur l’installation, on apprend que cet oasis de détente prend la forme d’un pavillon ouvert trônant au milieu d’un jardin urbain. Réalisé en collaboration avec le regroupement d’artistes Collectif Escargo, le pavillon est composé de matières miroitantes aux effets holographiques ainsi qu’un grand geste végétal fait à partir de plantes aériennes vient compléter le tout. L’espace vise à inspirer les travailleurs montréalais d’intégrer l’art et la nature dans leur quotidien au centre même du quartier des affaires.


Au fond, le jardin holographique a été mis en place afin d’agrémenter le retour au bureau des travailleurs du centre-ville et de redonner cette abondance d’effervescence et de créativité à cet endroit déjà débordant d’idées et de possibilités. Elle invite les travailleurs du centre-ville à se détendre, à se ressourcer et à faire le plein de créativité sur l’heure du midi, lors d’une pause ou entre deux réunions.

Finalement, l’installation est visible depuis le 7 mars dernier et le sera encore jusqu’au 3 juin prochain dans la Tour CIBC au centre-ville de Montréal, au 1155 boulevard René-Lévesque Ouest plus précisément, tout près de la station de métro Bonaventure.

5 œuvres extérieures à admirer lors de ta prochaine promenade à Montréal

Pourquoi on aime tant Montréal? Mis à part ses cônes orange et ses panneaux indiquant « rue barrée », qu’est-ce qui fait le charme de cette ville si unique? Même si sa diversité et son ouverture d’esprit la démarque des autres villes, c’est surtout sa vitalité culturelle qui la fait rayonner ainsi.

S’il y a bien une chose que j’adore, c’est faire de longues promenades dans les rues de Montréal, un café à la main et les yeux grands ouverts. Grands ouverts parce que je dois absolument TOUT regarder pour ne rien manquer. Les rues de Montréal sont remplies d’œuvres d’art! Les murs de briques sont couverts de graffitis flamboyants et les parcs servent de foyer pour des sculptures.

Si tu es comme moi et que tu adores l’art, et bien tu n’as même plus besoin de te déplacer dans une galerie ou un musée, tu peux simplement prendre l’air frais en déambulant dans ton quartier préféré pour admirer des œuvres magnifiques!


Art public Montréal

Le projet Art public Montréal, c’est une initiative de la Ville de Montréal en collaboration avec Tourisme Montréal et le Ministère de la Culture et des Communications. Ce projet participe à faire de Montréal une destination internationale en art public. Art public Montréal regroupe plus de 1000 œuvres réalisées par près de 500 artistes québécois et internationaux. Ses œuvres peuvent être contemplées dans les quatre coins de l’île. Tu n’as donc plus d’excuses pour ne pas devenir un vrai connaisseur en art public, n’est-ce pas?

En plus, Art public Montréal te propose plusieurs parcours pour découvrir des œuvres d’art public. Pour les consulter, c’est juste ici.

En attendant, je te propose 5 œuvres d’art que tu pourras admirer tout en promenant ton chien ou en profitant du soleil.


Nikki Küntzle – Sans Titre (2019)

C’est sur la rue Saint-Urbain, près de l’avenue des Pins, que tu peux observer cette œuvre majestueuse. Nikki Küntzle est une artiste multidisciplinaire qui réalise des œuvres de grand format, de l’art public ainsi que des murales.

« Elle cherche à créer une connexion avec le spectateur en faisant dialoguer ses propres expériences humaines afin de refléter un sentiment collectif. »

C’est pour l’occasion du Festival Mural que l’artiste a créé cette œuvre. Les fleurs qui fleurissent dans l’esprit des personnages représentent les différentes matières scolaires et les idées qui en émanent. Küntzle représente la diversité et le lien entre les différentes populations étudiantes.

Cette œuvre n’est pas juste colorée et joyeuse, elle fait réfléchir aux liens qui se forment durant notre parcours scolaire.


Michel de Broin – Révolutions (2003)

Prenant place dans l’arrondissement Ville-Marie, l’œuvre Révolutions de l’artiste interdisciplinaire Michel de Broin en vaut absolument le détour. L’artiste fait référence aux typiques escaliers extérieurs montréalais et même directement à ton manège préféré de la Ronde.

La sculpture faite d’aluminium rappelle les structures de métal du fameux pont Jacques-Cartier qui est situé juste à côté.

Mais j’entends déjà ta question, pourquoi « révolutions »? Eh bien, l’artiste utilise souvent la métaphore dans son processus artistique.

« L’escalier fait penser à ce qui revient sans se répéter, transformé dans son cycle. Chacun peut se projeter dans cet espace courbe et entrer dans le jeu des révolutions ». – Michel de Broin, (2003)

Personnellement, j’adore cette œuvre parce qu’elle me permet de me perdre lorsque je la contemple. Dès que mes yeux se posent sur l’installation, je suis comme transportée dans un tourbillon…


AShop (« À la shop ») – Réalisée par Ankh One et Dodo Ose – CHAT DE RUELLE – (2015)

AShop est un collectif d’artistes qui se spécialisent en art urbain, création de murales et projets artistiques grandioses. Ce qui est magnifique avec AShop, c’est qu’il est totalement géré par les artistes eux-même. C’est-à-dire qu’ils s’occupent de la direction artistique, de la production d’œuvres ainsi que de la gestion de projets.

En plus de créer des œuvres superbes qui s’intègrent entièrement dans leur environnement, le collectif est très impliqué dans la communauté artistique montréalaise. Il offre des opportunités de contrats et des espaces de travail aux jeunes artistes.

CHAT DE RUELLE se trouve sur la rue Sainte-Catherine Ouest, près de la rue Pierce. Tu l’as bien deviné, cette œuvre représente un personnage très important et présent dans nos rues montréalaises : le chat. Ce sont les aventures du chat de ruelle dans le centre-ville de Montréal. Même si parfois nos ruelles peuvent paraître ternes et moins accueillantes, il y a quand même de la vie et nos chats de ruelle en sont bien la preuve!


DENIAL – Sans titre (2019)

Prenant place dans le Plateau-Mont-Royal sur la rue Saint-Laurent, l’oeuvre de l’artiste DENIAL ne passe pas inaperçue. C’est en s’inspirant du mouvement Black lives matter que l’artiste Daniel Joseph Bombardier a créé cette magnifique murale. En haut à gauche de l’oeuvre, on peut lire « sorry is not enough… ».

L’artiste canadien pop/mural critique la politique contemporaine, le capitalisme, le consumérisme et la condition humaine en utilisant son alter ego : DENIAL.

Les oeuvres de DENIAL agissent un peu en tant que miroir devant celui qui les regarde. L’artiste défit les masses de consommateurs en « utilisant une expression artistique comique, de l’esprit et en provoquant des images dans un esthétique unique et inoubliable. »

Créée à l’occasion du Festival Mural, Sans titre me fait beaucoup penser aux oeuvres du célèbre représentant du pop art : Andy Warhol.


Insane 51 – Sans titre (2019)

Insane 51 est un artiste grec qui se spécialise dans la création de murales. Ayant commencé en 2007, il est maintenant reconnu comme l’un des premiers artistes de l’art 3D qu’il qualifie de « Double Exposure 3D ». Ces oeuvres sont constituées de 3 couches : une rouge, une bleu et une des deux couleurs. Selon la lumière, le spectateur pourra observer une différente figure.

Si tu n’en as pas déjà, tu dois absolument te procurer des lunettes 3D pour vivre l’expérience à 100 %. Insane 51 est maître dans l’art de créer différentes illusions d’optique.

C’est justement sa participation à MURAL en 2019 qui marque sa première visite au Canada. Et on espère que ce ne sera pas la dernière. L’oeuvre est située sur la rue Rivard dans le Plateau-Mont-Royal et elle a vraiment quelque chose d’unique. Je ne sais pas pour toi, mais moi je prendrais plusieurs oeuvres de l’artiste sur les murs extérieurs de mon appartement.

Et toi, quelles sont tes oeuvres d’art extérieures préférées à Montréal et dans quel coin peut-on les retrouver?

10 créateurs montréalais que tu dois absolument aller suivre sur TikTok

Si tu n’as toujours pas téléchargé TikTok, tu es sois quelqu’un qui n’aime pas les réseaux sociaux (au fait, comment tu nous as trouvé si c’est le cas?), ou tu essaies simplement de résister à la tentation de tomber dans le terrier du lapin avec nous, comme Alice qui suit le lapin blanc. Si tu es déjà intégré à la matrice TikTok, bienvenue! Voici dix créateurs de Montréal que tu devrais absolument suivre – sans compter notre propre compte (que tu devrais vraiment suivre, en passant).

Henry Chau

Des sketchs à toutes les sauces, Henry (@henryc_tt) veut juste faire rire ses 128 000 abonnés (il le dit dans sa bio!). Il a une chaîne YouTube également, mais ses derniers vidéos datent d’il y a un an. C’est vraiment sur TikTok qu’il est le plus actif! 

@henryc_tt

Ça fait juste 3 jours qu’on est en 2022 et je vire déjà dépressif.. 🥲 #quebec #libre #santé

♬ Emotional Damage vs Pompeii – William Li

Maxime St-Jules

Maxime (@maximestjules) est un danseur et chorégraphe qui parle beaucoup de sa passion sur son compte : la danse! Il est professeur de danse contemporaine, et que ce soit des vidéos de lui en train de danser, de ses élèves ou des vidéos qui reprennent des sons trendy et des memes, on est toujours impressionnés par son talent.

@maximestjules

all jokes, but what’s playing on my tv? #fyp #foryoupage #danceteacher #zoom

♬ original sound – HBB

Mimi

La montréalaise Mimi (@mimilapoop), qui est hygiéniste dentaire orthodontique dans la vie de tous les jours, adore faire des sketchs qui montrent la vie en tant que personne bilingue, ainsi que d’être canadienne en visite aux États-Unis. Elle connait bien cette dernière réalité, puisqu’elle a vécu en Californie pendant quelques années avant de revenir à Montréal! Mimi est d’origine japonaise et fait également des vidéos ent ant que professeur qui enseigne cette langue, ainsi que sur le français et l’anglais.

Xavier Watso

Xavier (@watso_) est un activiste d’origine Abénaqui qui fait autant du contenu éducatif que des blagues sur TikTok. Dans une de ses séries de vidéos, il enseigne à ses abonnés des mots dans la langue abénaqui. Il commente aussi sur la politique québécoise et canadienne, et partage des moments cocasses de sa vie.

Keegan Robin

Keegan (@heykeegs) est un photographe animalier qui partage surtout les photos qu’il prend de ses clients avec leurs animaux (souvent des beaux pitous!).  Il fait aussi des portraits et de la photo avec les humains, mais son compte montre beaucoup plus d’animaux. Dans une de ses séries, il se promène et demande à des étrangers de prendre des photos de leurs chiens. On sait pas pour toi, mais on adore avoir du contenu d’animaux sur notre FYP!

@heykeegs

Since so many of you asked for a German Shepherd 🙂 #germanshepherd #dogsinsnow #dogphotoshoot

♬ Sunroof – Nicky Youre & dazy

Emy Lalune

L’artiste Emy Lalune (@emylalune) s’est réinventée avec ses hilarants sketchs sur TikTok : ça fonctionne bien, car elle a déjà dépassé le million d’abonnés. Elle a aussi une chaîne Youtube avec du contenu assez différent. On aime ses sketchs sur la vie de tous les jours et les trucs cocasses qui nous arrivent tous.

Annie Archambault

Annie (@surleborddelaligne) crée du contenu un peu différent de ce qu’on a montré dans notre liste jusqu’à maintenant : elle fait de la sensibilité sur l’itinérance. Bien qu’elle ne soit pas itinérante en ce moment, elle a déjà vécu dans la rue, donc elle connaît les défis qui attendent ceux qui n’ont pas de domicile fixe. Sur TikTok, elle répond à des commentaires et essaie de démystifier la vie dans la rue et démanteler les préjugés que les gens ont envers cette réalité. On la trouve vraiment inspirante!

Douaa Kachache

Douaa (@theonlydouaa), qui est d’origine marocaine, fait des sketchs sur TikTok sur la vie québécoise, ainsi que sur sa culture maghrébine, et comment ces deux cultures se mélangent. Dans sa vie de tous les jours, elle est enseignante de l’anglais langue seconde, et sa vie de prof est un autre sujet qu’elle aime explorer dans ses sketchs.

Cory Hunlin

Cory (@thisclaw) est un artiste bispirituel originaire de Chicoltin, en Colombie-Britannique. Iel se spécialise en perlage traditionnel, et fabrique de magnifiques boucles d’oreilles inspirées de la culture autochtone. On craque surtout pour celles qu’iel appelle les fur drops, qui sont confectionnées avec des fourrures qui sont obtenues de manière éthique.

Cinzia

Cinzia (@cinziatheeclipse) est une auteure-compositeure-interprète montréalaise d’origine italienne. Elle a lancé son premier EP, Little Italy, avec son band Cinzia & The Eclipse en 2020. Sur TikTok, elle nous emmène dans son processus d’écriture de musique, et elle a une co-star assez importante : son mignon lapin Russell Roo. Plusieurs de ses chansons parlent de Montréal; on est fans! 

Et toi, qui sont tes créateurs préférés sur TikTok?

Nos 10 podcasts préférés animés par des humoristes

Le monde du web n’a fait que s’alimenter depuis les 10 dernières années et c’est aussi une influence fracassante pour les médias traditionnels qu’on connaît tous comme la télévision, la radio et les journaux papiers. C’est d’ailleurs avec l’abondance de nouveau contenu avec lequel on est propagé quotidiennement avec les grandes plateformes de diffusion qu’on se rend compte à quel point notre manière de consommer nos émissions ou films préférés a changé. Aujourd’hui, on ne veut plus attendre après des publicités, on veut écouter ce que l’on désire au moment de notre choix et c’est exactement ce que nous offrent les podcasts. (balados) Voilà donc pourquoi on a eu envie de te faire une petite liste de nos podcasts préférés tous animés par des humoristes, qui sont tous disponibles en audio comme en vidéo et qui sont tous dangereusement addictifs.

Sous-Écoute

Le seul et unique Sous-Écoute animé par Mike Ward, l’un des pionniers du monde des podcasts au Québec et qui ne sera définitivement jamais un podcast qu’on se tannera d’écouter. Pourquoi? Tout simplement pour l’ambiance qu’on est témoin en l’écoutant, on se sent comme si on était au Bordel (le Comédie Club) avec Mike et toute sa bande; Yan Thériault (le réalisateur), le personnel de la salle qui vient souvent faire des apparitions, son gérant Michel Grenier, le gestionnaire des réseaux sociaux Jason Babin et le public qui crée ces moments si magiques. Mais ce n’est certainement pas sans oublier les différents invités quotidiens qui sont toujours bien balancés entre des personnalités plus et moins connues qui amène des dynamiques incomparables. Disponible sur toutes les plateformes de diffusion et 1 nouvel épisode gratuit sort à chaque lundi.
(Pour supporter le podcast)


Rince-Crème

Rince-Crème, c’est le balado des humoristes Les Denis Drolet et c’est tout simplement éclaté. En effet, pour les amateurs d’humour et de podcasts, ce n’est pas si surprenant d’apprendre que depuis la sortie, celui-ci a fait fureur et est un franc succès. On a qu’à regarder le nombre de vues sur YouTube du Podcast Sous-Écoute pour constater à quel point le duo crée toujours des moments hilarants et rejoint toujours un grand auditoire. Disponible en audio comme en vidéo et exclusif à leur compte Patreon, Sébastien Dubé, Vincent Léonard et Marc-André Fleury (alias JustToBuyMyLove) improvisent à chaque vendredi sur des thèmes écrits par le frère de Sébastien, ce qui nous fait littéralement éclaté aux larmes en constatant cette ambiance disjonctée. Par la suite, ceux-ci accueillent leur invité pour échanger sur quelques thèmes et raconter une anecdote cocasse qu’ils n’auraient jamais raconté ailleurs. Enfin, ce podcast, c’est tout simplement du gros bonbon pour les oreilles.
(Pour supporter le podcast)


What’s Up Podcast

Le What’s Up Podcast, c’est le balado animé par l’humoriste Jerr Allain, un curieux de nature et un animateur franchement bien préparé. À travers les différents épisodes et années de celui-ci, on y découvre des invités de toutes les sphères artistiques (humour, cinéma, télé et bien plus) qui vont discuter de leur vie, de leur carrière et des moments qui les ont marqués. Sensiblement pour chaque épisode, Jerr s’assure de rédiger une liste de questions qu’il a établi auparavant afin d’interroger ses invités et s’assurer de ne pas oublier un sujet important. Pour la plupart, c’est souvent une sorte d’entrevue biographique qui se développe nous donnant la chance d’en apprendre plus sur nos personnalités québécoises préférées. Disponible en audio comme en vidéo et sur toutes les plateformes de diffusion, c’est le franc parlé de l’humoriste qui apporte tout son charme à ce podcast. On finit clairement par s’y attacher et à en vouloir plus.
(Pour supporter le podcast)


Le Podcast de Thomas Levac

Si tu ne connais pas Thomas Levac, bien tu manques clairement quelque chose! Cet humoriste vaut définitivement la peine d’être connu et c’est entre autres par son podcast qu’il anime qu’il réussit à se démarquer de ses nombreux collègues humoristes. Dans celui-ci, Thomas pose des questions crus, parfois malaisantes mais toujours 100% authentiques. On se fait jamais livrer quelque chose de faux, c’est toujours un Thomas sincère qui questionne ses invités sur leur vie. Dans les discussions, il remonte souvent à l’enfance de ses invités pour en arriver à leur carrière d’aujourd’hui et en extirper des anecdotes toutes aussi fascinantes que divertissantes. On voit que l’humoriste a le talent d’animateur et qu’il sait mettre la table pour ses invités, pour les rendre comfortable et définitivement jamais jugés. Car Thomas a disons une forte personnalité et ne se gêne pas pour dire tout ce qui lui passe par la tête, ce qui fait aussi son charme, on ne se le cachera pas. Disponible en audio comme en vidéo et sur toutes les plateformes de diffusion, ce podcast est tout simplement une petite merveille. L’humoriste anime aussi le podcast Couple Ouvert avec sa conjointe Stéphanie Vandelac pour le bonheur de tous.
(Pour supporter le podcast)


Avec son Sam

Avec son Sam, c’est le podcast de l’humoriste Sam Breton, cet excellent stand-up qui s’est démarqué depuis son arrivée dans le monde de l’humour avec son franc-parler, ses expressions crues et sa dégaine irréprochable. Dans celui-ci, on apprend à connaître l’humain derrière la vedette, c’est-à-dire qu’on se concentre plus sur la vie personnelle des invités et non sur leur carrière. La raison? Sam sait pertinemment qu’il existe déjà de nombreux podcasts qui en font l’éloge et celui-ci s’intéresse tout simplement davantage aux êtres humains qu’on ne connaît la plupart du temps, pas tant que ça. C’est un balado dans lequel on découvre beaucoup de choses, on en apprend sur les invités mais aussi sur soi-même. Disponible en audio comme en vidéo et sur toutes les plateformes de diffusion, Sam Breton enregistre les épisodes virtuellement, du confort de chez soi, et le résultat est franchement impressionnant. L’avantage, c’est que les invités n’ont pas à se déplacer et c’est aussi ce qui lui donne la chance de recevoir de gros noms comme Guy A Lepage, Anthony Kavanagh, Julie Lebreton et bien plus.
(Pour supporter le podcast)


Pivot avec Pineault

Pivot avec Pineault, c’est le podcast de l’humoriste Guillaume Pineault. Celui-ci s’est entre autres fait reconnaître par ses participations à des émissions à la radio, ses animations de capsules et ses « memes » (montages humoristiques) sur Occupation Double, mais c’est sans aucun doute son stand-up qui est à la fois honnête et complètement hilarant qu’on le connaît. Dans son balado, celui-ci reçoit ses invités virtuellement et les interroge selon le questionnaire de Bernard Pivot, ce journaliste français réputé des années 70. Bien sûr, il le personnalise un peu à sa sauce en y ajoutant également ses propres questions plus croustillantes ou des pointes à ses invités pour les encourager à raconter de succulentes anecdotes. Disponible en audio comme en vidéo et sur toutes les plateformes de diffusion, Guillaume ne se gêne pas pour taquiner ses invités et on doit avouer qu’on adore ça! Surtout de la manière dont c’est fait qui ne se veut jamais comme méchante mais toujours dans l’optique de les faire sourire et de créer une ambiance amicale et chaleureuse.
(Pour supporter le podcast)


Jay Du Temple discute

Jay Du Temple discute, c’est sans aucun doute le podcast de l’humoriste Jay Du Temple. Mais c’est aussi des entrevues franchement intéressantes avec d’abord et avant tout, des ami(e)s ou personnalités qui inspirent l’humoriste. Aucun invité n’est pas apprécié de l’animateur, ce qui apporte nécessairement une belle camaraderie dans les différents épisodes. Dans celui-ci, on aborde littéralement tous les sujets, on touche à toutes les formes d’arts et sous tous les angles, ce qui rend définitivement le contenu aussi divertissant qu’informatif. C’est-à-dire qu’on apprend des choses tout en se gardant stimulé tout au long de l’épisode par l’animation spontanée et personnelle de Jay. Anciennement enregistré au célèbre studio de podcasts Le Sans Filtre, il se déroule maintenant dans son propre studio dans sa demeure en audio comme en vidéo et sur toutes les plateformes de diffusion.
(Pour supporter le podcast)


Les bons dimanches

Les bons dimanches, c’est le podcast de le seul et unique Simon Delisle. L’humoriste a en fait initié ce projet il y a quelques années en combinant sa passion pour la cuisine et l’humour en cuisinant pour ses invités leurs plats préférés. Pour la plupart des épisodes, c’est des humoristes que Simon rencontre et discute pour parler de nourriture, leurs souvenirs en lien avec celle-ci et bien évidemment quelques anecdotes reliés au monde de l’humour pour faire un petit clin d’œil à leur métier. Disponible en audio comme en vidéo et sur toutes les plateformes de diffusion, Les bons dimanches s’est récemment revampé en raison de la pandémie en prenant une nouvelle formule en ligne et en faisant une collaboration avec le Traiteur Olive Orange pour livrer les repas à Simon comme aux invités suite à leur demandes spéciales. Simon est un excellent humoriste et un super animateur qui sait créer une atmosphère idéale pour encourager ses invités à se confier sur leur vie personnelle comme professionnelle et ce, peu importe le format du podcast. D’ailleurs, dans le même ordre d’idées, celui-ci est présentement à la recherche du meilleur poulet frit de Montréal pour un projet de capsules aux côtés de Chritophe Dupéré s’intitulant Chicken Souèle, c’est à suivre!
(Pour supporter le podcast)


WAGNER

Guillaume Wagner, c’est un humoriste qui ne fait pas sa place et qui n’est certainement pas reconnu pour avoir la langue dans sa poche, puis c’est aussi exactement ça qu’on aime chez lui, son authenticité. Enfin, c’est dans son podcast WAGNER que celui-ci reçoit ses invités provenant de tous les milieux et de tous les horizons. Pour quelle raison? Tout simplement parce que Guillaume est curieux et que, propre à lui-même, il désire offrir un podcast qui reflète ceci. C’est-à-dire des entrevues informatives, recherchées et pertinentes qui vont dans le fond des choses et qui sont sans aucun doute énormément intéressantes à écouter ou à regarder. Disponible en audio comme en vidéo et sur toutes les plateformes de diffusion, l’humoriste invite aussi des gens qu’il admire et sur qui il désire en apprendre davantage pour nous offrir ses discussions quotidiennes tout au long de l’année. Toutefois, on se doit malheureusement de te mentionner que celui-ci est terminé mais il te reste toujours plus de 80 épisodes à écouter! Si une chose est sûre, c’est que Guillaume est un super humoriste et qu’il détient aussi un talent d’animateur.
(Pour écouter le podcast)


Tu me niaises

Tu me niases, c’est le podcast animé par le duo humoristique Sexe Illégal et le comédien Jean-François Provençal et c’est tout simplement éclaté! Bon, on exagère peut-être un peu mais on doit avouer que y’a des fous rires au quart de tour. Que ce soit par l’animation éclectique des gars que le choix de leurs discussions et sujets qui amènent vraiment une ambiance disjonctée. Les 2 gars de Sexe Illégal sont reconnus pour ne pas avoir peur de dire ce qu’ils pensent sur un grand nombre de sujets malgré le fait que celà peut déplaire et c’est aussi ça qu’on aime, leur autenticité tout au long des entrevues. Jean-François Provençal quant à lui est tout autant pertinent que divertissant avec ses interventions et sa complicité indéniable avec le duo. Disponible en audio comme en vidéo et sur toutes les plateformes de diffusion, Tu me niaises est sans aucun doute un délicieux podcast qu’on te recommande fortement.
(Pour supporter le podcast)


Finalement, n’hésite pas à nous faire part de tes commentaires sur l’article et quels sont selon toi, les incontournables du monde du podcast au Québec?

Mars and Moi: dans un Montréal près de chez toi

L’art à Montréal c’est pas ça qui manque, mais si tu es comme moi et que tu aimes découvrir des artistes qui se démarquent, qui font preuve d’originalité et d’audace, et bien je t’invite à découvrir Mars and Moi, une artiste locale qui t’en fais voir de toutes les couleurs. Et c’est le moins qu’on puisse dire! Avec un style humoristique et un brin provocateur, Mars and Moi te propose des designs qui pousse le monde de l’imaginaire et qui met en valeur le corps féminin.


Mars and Moi est une boutique en ligne qui t’offre un vaste choix de produits abordables, incluant des tasses à café, des vêtements, des sacs réutilisables, des coussins décoratifs, des macarons, des cartes postales et plus encore. Si tu préfères te procurer uniquement un imprimé, comme par exemple ton signe astrologique de la collection Zodiac, pour décorer ton chez toi, et bien c’est possible également. Et profites-en maintenant parce que le shipping est gratuit et cela pour une période limitée!

Mars and Moi t’offre aussi ses services d’illustration pour des commandes personnalisées, que ce soit pour des besoins professionnels ou personnels, à partir de 60$. De plus, on t’annonce en exclusivité le prochain projet de notre artiste locale : le tarot Mars and Moi, disponible d’ici les prochaines semaines et juste en temps pour la période des fêtes 2021.

Unique en son genre, c’est en voulant honorer la mémoire de sa grand-mère Marcelle et explorer l’univers du rêve que Mars and Moi a vu le jour en 2017. Depuis, la boutique montréalaise ne fait que se démarquer!

Alors si tu veux ajouter de la couleur dans ta vie ou même faire un cadeau original à tes proches, tout en encourageant nos artistes locaux, ne cherche pas plus loin, Mars and Moi est la boutique pour toi!

Sources: 
Mars and Moi – Site web
Mars and Moi – Etsy
Mars and Moi – Facebook
Mars and Moi – Instagram

L’artiste contemporain Pat Cantin

Ce n’est pas surprenant d’apprendre que l’industrie des arts québécois regorge d’une panoplie d’artistes talentueux, et ce, depuis un bon moment. Enfin, nous avons récemment découvert l’artiste contemporain Pat Cantin grâce à sa collaboration avec romeo’s gin pour le design de la collection exclusive Hors Serie.
Mais c’est en creusant un peu plus qu’on est littéralement tombé en amour avec ses peintures et son Art.


Pat Cantin, c’est d’abord et avant tout un excellent peintre qui considère son processus créatif comme deux temps. C’est-à-dire la composition et la couleur. La composition est essentiellement une somme d’idées accumulées au fil du temps qui se transpose ensuite à travers ses œuvres abstraites. Qu’on pense aux formes, aux ambiances, aux couleurs et aux contrastes, le tout se superpose dans sa tête et c’est de cette manière que celui-ci réussit à nous livrer des œuvres toutes aussi intéressantes que magnifiques. Et lorsqu’on dit intéressantes, c’est entre autres car l’artiste crée souvent des toiles composées de superpositions, que c’est souvent un résultat de plusieurs années qu’on peut constater lorsqu’on s’attarde sur la composition de ses toiles.

Son parcours a débuté dans le domaine de la photographie et de la peinture au Cégep de Jonquière pour se poursuivre ensuite dans les Arts visuels à l’Université du Québec à Chicoutimi comme à l’Université du Québec à Montréal afin de pouvoir explorer l’aspect interdisciplinaire de la peinture et de la performance. Ce n’est pas surprenant que Pat Cantin est aujourd’hui un artiste réputé, celui-ci dessinait littéralement PARTOUT dans son enfance et adolescence avec une pensée bien propre à lui: « [qu’] Un objet une fois dessiné n’est plus seulement un objet mais sa création. »


En termes d’expérience, celui-ci a réalisé 4 expositions solos depuis 2014 jusqu’à 2019 ainsi que plus d’une quinzaine d’expositions collectives un peu partout à travers le Canada pour y présenter ses multiples œuvres. Sa revue de presse est tout aussi captivante à l’échelle mondiale comme sa vidéographie. Le mieux pour en apprendre plus sur cet artiste à tous les talents, c’est de le suivre sur ses pages Facebook et Instagram pour ne rien manquer de ses prochaines expositions, annonces, collaborations et pour bien sûr, contempler le fruit de son travail florissant.

En passant, si son travail t’a interpelé autant que nous, celui-ci lance son nouveau site très bientôt pour te procurer l’une de ses peintures et personnaliser ton chez soi avec une pièce exclusive qui saura certainement captiver tes amis et ta famille lors de leur prochaine visite!


Sources:
Pat Cantin – Site officiel
Pat Cantin – Facebook
Pat Cantin – Instagram

10 tatoueurs montréalais à suivre

Avant de commencer ta lecture, nous souhaitons souligner qu’il ne s’agit pas d’un TOP 10, cet article a simplement pour but de mettre en lumière d’excellents artistes d’ici avec des styles propres à eux qui méritent définitivement une mention pour leur travail.

Voici donc nos shout out aux tatoueurs montréalais!


Hilary Jane

Reconnue entre autre pour la précision de ses lignes et sa palette de couleurs, Hilary Jane se démarque surtout pour son style unique et inimitable. Un style difficile à expliquer autrement que par l’artiste. Elle aborde un large éventail de thèmes, allant de bustes de créatures humanoïdes (parfois humains, souvent célestes, voir extraterrestres), aux arrangements floraux, en passant par les animaux exotiques (surtout les félins depuis la dernière année) dans un univers holistique/organique ou les esprits et les énergies nous observent. Même si elle ne tatoue plus autant depuis quelques mois, elle ne chôme surtout pas puisque l’artiste multidisciplinaire crée constamment dans différents médiums. Elle s’est d’ailleurs lancée dans le design intérieur avec Hilary Jane Home offrant plusieurs produits arborant son style: coussins, papier-peint, chandelles, tasses, meubles, antiquités, affiches et plusieurs autres projets en cours.


Meagan Blackwood (Baroque Babe)

Meagan Blackwood alias Baroque Babe est une artiste tatoueuse avec un style particulier, un solide « line work » (travail de lignes) mettant de l’avant les formes et la voluptuosité des corps (rejetant les standards corporels de « beauté » du corps) avec un style post-médiéval/antique nous rappelant les gravures anciennes, mais toujours avec une touche de surnatuel et de spirituel. Dans ses œuvres, elle lie souvent humains et animal, tout comme créatures mythologiques tels que dragons, gorgones, chevaux ailés et on en passe. Meagan ne se concentre pas uniquement sur le tatouage, elle fait aussi de jolies gravures sur vinyls afin de les transposer sur papier (avec la méthode de la linogravure), et a tout récemment sorti une collection de foulards à son éffigie.


Anem Illus

Anem Illus est une artiste traditionnelle qui maîtrise à la perfection son style, avec des lignes super cleans et une saturation de couleur inégalée. Le tatouage traditionel peut souvent paraître « facile » puisqu’il consiste en quelque sorte le fondement du tatouage moderne, mais de ce qu’on comprend, ce n’est pas chose facile. Un beau tatouage traditionel doit respecter tous les aspects de base à la perfection, des « outlines » vraiment grasses et riches, des couleurs vibrantes spécifiques au tatouage traditionel (rouge, vert, brun et jaune), l’ensemble du tatouage est réussi sur tous les aspects. Qu’on parle des lignes, des dégradés, couleurs, etc. Si la pandémie à permis a plusieurs artistes d’explorer d’autres médiums, Anem quant-à-elle a utilisé ce temps pour développer son plan d’affaire et partir son salon de tatouage Gilford Tattoo en partenariat avec Mathieu Hld, l’artiste qu’on te présente juste en dessous.


Joel Marlo

En plus d’être un méchant bon skateur, Joel Marlo est le maître du tatouage traditionnel japonais, mais avec une touche « cartoon ». Dragons, panthères, pieuvres, oiseaux, faces-de-tigres-dont-un-huard-sort-for-god-knows-why. Plus on regarde ça, moins que ça ressemble à du tatouage traditonnel japonais en fait… Mais bon, il y a définitivement une inspiration japonaise dans la majorité de ses pièces et ça vaut définitivement le détour! Joel a aussi changé de salon il y a de cela un peu plus de deux ans pour Pol Tattoo Shop et semble s’y retrouver comme un poisson dans l’eau!


Phil Berge

Originaire de Québec, Phil Berge s’est fait connaître pour son approche créative en réinventant le medium du tatouage. En effet, c’est en combinant ses tatouages que celui-ci crée des animations, images par images. (ou tattoos par tattoos si tu préfères). Au cours des derniers mois, Phil aussi n’a pas chômé, lorsqu’il ne pouvait pas tatouer, il s’est consacré au « stop motion » en créant une série de stories Instagram en début de pandémie. Il produira également, toujours dans son style de prédilection, un vidéoclip pour la chanson Pancakes du groupe Gaspard Eden.


Mathieu Hld

Le style de Mathieu Hld est aussi particulier, qu’on décrirait plus comme un tatouage traditionel naïf. Des dessins qui se foutent des notions de bases, (comme les perspectives et les proportions) un peu comment un enfant dessinerait par exemple. Néanmoins, c’est toujours avec la rigueur du tatouage traditionnel avec quelques petits ajouts comme des lignes plus fines mais tout aussi grasses, une palette de couleur extrêmement proche des 4 couleurs traditionelles et une claireté sans pareil. Mathieu a aussi profité de la pandémie pour se partir en affaires puisqu’il fonde avec Anem Illus son propre salon, Gilford Tattoo.


Aisha Hadejia

Aisha Hadejia détient elle aussi son propre style. Un peu de tout, avec une touche ornementale, des lignes bien « bold », un parfait dosage de couleurs bien saturées, des dégradés suuuuuper smooooth, mais subtils. On n’est pas dans le trad du tout ici, et c’est qui est bien dans le travail d’Aisha. Elle sait se démarquer par son originalité, ses concepts uniques et sa maîtrise de son art. Aisha fonde la Coop Crève Cœur coinjoitement avec 7 autres artistes, quelque part entre 2019 et 2020, une coopérative pour artistes tattoueurs qui vise à mettre de l’avant les artistes et l’inclusivité de tous et chacuns.


Bastien Jean

Bastien Jean est complètement ailleurs aussi. La symétrie parfaite, la solidité des lignes et ses formes organiques ne sont que quelques de ses points forts. Motifs floraux répétés une infinité de fois, mais toujours aussi identiques les uns des autres, ça doit arriver assez souvent que les gens reconnaissent ses pièces sur ses clients. Son style floral, simple, mais extrêmement technique fait de lui un artiste plus qu’aguerrît, et ce, depuis un peu plus de 12 ans. Au courant de la dernière année, Il ouvre son salon privé (sur rendez-vous seulement) conjointement avec Sego Soleil et Katankabin qu’ils nommeront le 409.


Kevin Gonzalez

Dans le monde du tatouage, le réalisme est présent depuis un bon moment et nous avons la chance d’avoir d’excellents tatoueurs à Montréal qui perfectionnent ce style. Kevin Gonzalez en est un bon exemple avec sa maîtrise des formes, perspectives, ombres et ses petites touches personnelles qui aiment bien rajouter pour les personnaliser à sa façon. Dans ses tatouages, on y retrouve un beau mixte de portraits, d’animaux et bien sûr, de scènes obscures. Kevin a perfectionné ses talents de tatoueur au Salon Angerink situé sur la rue Sainte-Catherine pour ensuite lancer son propre salon de tatouage aux côtés d’amis tatoueurs tout aussi talentueux que lui et se spécialisant aussi dans le réalisme.


Emy Stratford

Pour terminer cet article, on se devait de mentionner la talentueuse Emy Stratford. Cette artiste se spécialisant aussi dans le réalisme en noir et blanc depuis déjà un bon moment. Celle-ci a rapidement gravi les échelons avec son talent impressionnant et sa maîtrise du tatouage. Parmi ses tatouages, on peut compter de nombreux personnages et différentes scènes religieuses, une multitude de portraits d’animaux et d’humains ainsi qu’un super mélange de symboles traditionnels tels que des roses et têtes de mort. Elle tatoue depuis maintenant un bon moment au réputé salon de tatouage Imperial Tattoo Connexion situé dans le Vieux-Port de Montréal où l’on y retrouve entre autres d’excellents artistes montréalais.

Finalement, n’hésite pas à nous faire part de tes commentaires sur l’article et à nous recommander tes artistes préférés pour une future 2ème partie?