10 chansons d’ici pour redécouvrir Montréal

Il y a quelques années, j’ai visité Paris pour la première fois et, comme je suis une grande sentimentale, je m’étais préparé une liste de chansons sur la ville Lumière pour arpenter les rues, les écouteurs sur les oreilles. Entendre des artistes raconter leur ville avec affection, tout en la découvrant moi-même, a été une expérience très émotive qui a marqué mon séjour.

Comme il existe des dizaines de chansons qui parlent de Montréal, je me suis dit que tu aimerais peut-être vivre cette expérience toi aussi. Alors voici une liste à mettre dans ton téléphone avant ta prochaine promenade dans la ville aux 100 clochers!

De la Rue Saint-Denis au Vieux-Port

C’est tout un hommage avec À Montréal que Grand Corps Malade rendait à Montréal en 2010. C’est avec les yeux d’un étranger qu’il apprivoise notre belle ville et on suppose que tous les Français qui ont écouté cette chanson ont eu envie de venir faire leur tour et même de venir y vivre.


Le Centre-Ville

En 2010, Éric Lapointe criait son amour pour la métropole dans Hymne à Montréal. La Saint-Denis, la Saint-Laurent, le Mont-Royal, le carré Saint-Louis, le pont Jacques-Cartier, le Festival de jazz, la coupe Stanley : le rocker donne envie de sortir tard le soir au centre-ville!


La Rue Ontario

Bernard Adamus s’est laissé charmer par la Rue Ontario (2010) et toutes ses intersections achalandées. II fait référence aux pointes de pizza qu’on mange sur un coin de rue, au parc Lafontaine et aux aspects moins glorieux comme les pawn shops, les crack house et les descentes de police.


L’Avenue Mont-Royal

Dans Mont-Royal 8AM (2011), Clément Jacques ne nomme pas la populaire avenue, mais il raconte son mal d’amour à travers sa promenade par un matin froid et des gens qu’il croise sans trop les voir.


La Rue Sanguinet

Quand Claude Dubois chante son enfance sur la rue Sanguinet dans J’ai souvenir encore (1966), on imagine un film. Tout y est, des espoirs d’un enfant de la rue à la nostalgie d’un hier disparu. Une vieille chanson qu’il fait encore bon d’écouter 56 ans plus tard.


La Rue Masson

Dans leur pièce mélancolique Sac d’école (2013), Les Sœurs Boulay se cherchent un appart sur la rue Masson parce qu’elles n’ont plus de maison. C’est vrai que c’est un beau coin de Montréal pour y planter ses racines! Toujours sur la rue Masson, si tu as envie d’un café, arrête-toi au Café Lézard et écoute la chanson de Vincent Vallières qui semble être un habitué!


La Rue Saint-Vallier

Le 7760 Saint-Vallier Montréal a été rendu célèbre dans Tous les palmiers de Beau Dommage en 1974, chanson qu’un peu tout le monde est encore capable de fredonner 48 ans après sa sortie. En fait, toutes les chansons du premier album de Beau Dommage racontent Montréal de jolie façon, donc cet album est à inclure au complet dans ta playlist pour revivre le Montréal des années 70.


Montréal en hiver

Quand il fait froid à Montréal, il fait frette, et Malajube avec son succès de 2006 Montréal -40 le chante très bien! Et comme la chanson a du rythme, tu peux te déhancher en l’écoutant, ça réchauffe, surtout par -40!


Montréal en été

Les Frères à ch’val ont préféré célébrer L’été à Montréal (1995), de la rue Saint-Denis avec ses terrasses aux pédalos du parc Lafontaine et aux tam-tams sur le Mont-Royal. Une chanson légère et rythmée qui te mettra un sourire sur les lèvres quand tu te promèneras dans cette partie de Montréal.


Montréal en amour

Les peaux de lièvres de Tricot Machine (2007) est un hymne à l’amour tout doux, en plein hiver à Montréal, alors qu’un couple rempli de désir s’éclipse d’un party pour se retrouver à deux.

Finalement, on est bien conscient qu’il y avait des tonnes d’autres chansons qu’on aurait pu ajouter à cette liste pour mettre de l’avant notre belle métropole et c’est pour cette raison qu’on t’en liste plus d’une quinzaine juste ici! Est-ce que tu en connais d’autres? Écris-nous en commentaires pour qu’on se prévoit peut-être une partie 2?

  • La Ronde – Marc Gélinas (1967)
  • Montréal – Éric Charden (1970)
  • Demain matin, Montréal m’attend – Louise Forestier (1970)
  • Le blues de la métropole – Beau Dommage (1975)
  • Je reviendrai à Montréal – Robert Charlebois (1976)
  • Complainte pour Sainte-Catherine – Kate et Anna McGarrigle (1976)
  • Revoir Montréal – Didier Barbelivien (1986)
  • Montréal est une femme – Jean-Pierre Ferland (1992)
  • J’erre – Dumas (2003)
  • Montréal motel – Antoine Gratton (2003)
  • Seule à Montréal – Marie-Mai (2004)
  • Spleen à Montréal – Loco Locass (2004)
  • Montréal – Ariane Moffatt (2005)
  • Montréal (cette ville) –  Xavier Caféine (2006)
  • À Montréal – Le Connaisseur (2007)
  • Montréal-Nord – Koriass (2013

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s